Version classiqueVersion mobile

De Balfour à Ben Gourion

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

Influences et regards extérieurs

Le Patriarcat latin de Jérusalem et la France (1918-1940)1

Paolo Pieraccini

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La nomination de Mgr Luigi Barlassina

En février 1918, le Patriarche latin de Jérusalem Mgr Filippo Camassei (1906-1920) – en exil à Nazareth où les Ottomans l’ont déporté – demande au Saint-Siège de nommer un nouvel évêque, l’ancien étant mort en novembre 1917 à Damas à la suite des mauvais traitements qui lui ont été infligés par les Turcs durant la déportation2. Les gouvernements italien et français s’activent immédiatement afin que cette charge soit assignée à un ecclésiastique de leur nationalité respective. Le ministre des Affaires étrangères italien, Sidney Sonnino, pousse alors le baron Carlo Monti – directeur du bureau pour les affaires du culte et ami intime du pape Benoît XV – à exercer de fortes pressions à ce propos auprès du Saint-Siège. Le secrétaire d’État du Vatican – le cardinal Pietro Gasparri (1917-1930) – déclare à Monti qu’il n’existe pas de rapports diplomatiques entre le Vatican et la France. C’est pour cette raison qu’il ne peut y avoir de négociations direct...

Auteur

Paolo Pieraccini est chargé de cours à l’université de Florence.
Ses recherches portent sur le statut juridique de Jérusalem et des Lieux saints. Auteur d’un mémoire en « histoire des traités et politique internationale » à la faculté des Sciences politiques de l’université de Florence (« Jérusalem et les Lieux saints dans les relations internationales »), il a soutenu en octobre 2004 une thèse de doctorat en droit à l’Université Paris Sud, avec pour titre « La juridiction du patriarche latin de Jérusalem après la lettre apostolique “Nulla celebrior” (1847-1872) ».
Principales publications : Gerusalemme, luoghi santi e comunità religiose nella politica internazionale, Bologne, EDB, 1997 ; Cattolici di Terra Santa (1333-2000), Florence, Pagnini e Martinelli, 2003 ; La questione di Gerusalemme. Profili storici, giuridici e politici (1920-2005), Bologne, Il Mulino, 2005 ; Il ristalbimento del Patriarcato latino di Gerusalemme e la Custodia di Terra Santa, Le Caire-Jérusalem, The Franciscan Centre of Christian Oriental Studies, 2006.

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search