Version classiqueVersion mobile

De Balfour à Ben Gourion

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

Influences et regards extérieurs

Visions françaises de la Palestine de l’entre-deux-guerres : orientalisme, art colonial et sionisme

Dominique Jarrassé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La vision de la Palestine qu’offrent les artistes français durant l’entre-deux-guerres semble une variante de l’orientalisme le plus traditionnel, celui de Chateaubriand et Delacroix, de Jean-Léon Gérôme et de Pierre Loti. Un indéniable intérêt est porté à cet Orient inventé par l’Occident, mais le mode de vision pittoresque et distancié demeure inchangé, voire il s’enrichit d’un nouveau filtre, le regard colonial. Face à la Palestine, on peut se demander si le sionisme a modifié cette vision et si est bien légitime l’affirmation d’un critique d’art, juif sioniste, à propos des voyages effectués par de nombreux artistes juifs : évoquant l’exposition de paysages et types palestiniens de Lydia Mendel, il écrit : « L’Europe se met à l’école de l’Orient comme au Moyen Âge. [...] L’événement n’est pas nouveau ; ce qui est nouveau sur le plan strictement juif, c’est l’exotisme juif revenu à son berceau et rappelant brusquement aux israélites qu’ils ne sont pas tout à fait étrangers dans l...

Auteur

Dominique Jarrassé est professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université de Bordeaux III depuis 1996.
Ses domaines de recherches et ses travaux portent sur l’histoire de l’art des xixe et xxe siècle, avec un intérêt particulier pour l’art colonial (« Le décor du Palais des colonies : un sommet de l’art colonial », Le Palais des colonies. Histoire du musée des Arts d’Afrique et d’Océanie, Paris, R.M.N., 2002, pp. 78-121 ; « L’art colonial, entre orientalisme et art primitif », Histoire de l’Art, n° 51, novembre 2002) ; sur l’architecture des synagogues et l’art juif. Dans ce domaine, il a assuré le commissariat de l’exposition Le Temps des Synagogues en France 1791-1914 au Musée d’Orsay. Ses publications sont L’Âge d’or des synagogues (Herscher, 1991), Une Histoire de synagogues françaises. Entre Occident et Orient (Actes Sud, 1997), Synagogues. Une architecture de l’identité juive (Adam Biro, 2001). Il a participé à la rédaction de L’Art juif chez Citadelles-Mazenod (1995), et a dirigé un numéro spécial sur l’art juif en France de la revue Archives juives (no 31/12, 1998). En 2003 est paru son Guide du patrimoine juif parisien (Parigramme).

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search