Version classiqueVersion mobile

De Balfour à Ben Gourion

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

L’empreinte de la puissance britannique

La particularité de Haïfa et son développement pendant le Mandat britannique

Yossi Ben Artzi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La ville de Haïfa se voit attribuer, pendant la période du Mandat britannique, une tonalité unique par rapport aux autres villes de Palestine. À cette époque, des processus qui ont fait leur apparition déjà au début du xixe siècle arrivent à maturité, et de nouvelles initiatives sont prises afin de réaliser le potentiel du développement de la ville et de parvenir à un essor géographique et économique. Aux yeux de beaucoup, la période du Mandat est considérée comme « la période de splendeur » de la ville, qui est apparemment suivie par une période de régression. Une régression qui n’est pas justifiable dans la pratique, mais représentative de ce que sont l’ambiance et le rythme urbains, qui effectivement changent profondément à la fin de la période considérée.

Dès la fin de la période ottomane, Haïfa est connue comme « la ville de l’avenir », car elle possède déjà les fondements nécessaires à une évolution urbaine moderne1. Une partie de ces données est immédiatement exploitée par les...

Auteur

Yossi Ben Artzi est professeur à l’université de Haïfa, dans le Department of Land of Israel Studies. Ses domaines de recherche sont l’histoire de la Palestine dans la période contemporaine et l’histoire de la ville de Haïfa.
Il est l’auteur de : Les modèles résidentiels et la migration interurbaine des Arabes à Haïfa, Occasional Papers on the Middle East, 1, Haïfa, 1980 (en hébreu) ; Les colonies juives en Eretz Israël (1882-1914), Jérusalem, Yad Ben-Zvi 1988 (en hébreu ; version anglaise : Early Jewish Settlement Patterns in Palestine, 1882-1914, Jérusalem, Magnes Press 1997) ; avec Yaakov Goldstein, Ein-Zeitim – une colonie juive désertée 1890-1910, Haifa University Press, 1991 (en hébreu) ; De l’Allemagne vers la Terre sainte – La colonisation des Templer en Palestine, Jérusalem, Yad Ben-Zvi, 1996 (en hébreu) ; L’Évolution des contreforts du Carmel comme espace résidentiel juif, 1918-1948, Jérusalem, Magnes Press, 2004 (en hébreu).
Il a dirigé les publications suivantes : Atlas de Haïfa et du Carmel, Haïfa, 1980 (en hébreu et anglais) ; avec Elly Schiller, Haïfa et ses sites, Jérusalem, 1985 (en hébreu) ; avec Yehoshua Ben-Arieh et Haïm Goren, Études géo-historiques de la colonisation d’Eretz Israël, Jérusalem, Yad Ben-Zvi, 1987 (en hébreu) ; avec Mordechai Naor, Haïfa et son développement 1981-1948, Idan Publications, 12, Jérusalem, Yad Ben-Zvi, 1989 (en hébreu) ; avec Alex Carmel et Peter Schaefer, The Jewish Settlement in Palestine, 634-1881, Wiesbaden, Dr. Reichert Verlag, 1990, avec Israël Bartal et Elchanan Reiner, Études de géographie et d’histoire en l’honneur de Yehoshua Ben-Arieh, Jérusalem, Magnes Press-The Israel Exploration Society, 1999 (en hébreu).

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search