Version classiqueVersion mobile

Le Journal de Franz Kafka

 | 
Florence Bancaud

Deuxième partie. Le Journal de Kafka ou le procès de l'écriture

Chapitre premier. Le procès de l’écriture

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image img01.jpg

Journal, ébauches de Grisenau et Le Cocher Joseph. (In Tagebücher, Apparatband, p. 106.)

Si l’on peut analyser le Journal de Kafka comme témoignage sur ses rapports avec lui-même et avec l’univers qui l’entoure, on doit surtout y voir une œuvre à part entière et un manifeste poétique irremplaçable. De fait, le Journal a seulement un rôle existentiel permettant à l’auteur de maintenir le rythme d’une création constante, même en période de doutes, mais il est aussi l’instrument d’une autocritique indispensable. Kafka, qui y consigne ses remarques et ses interrogations sur l’écriture, y exécute ce que l’on peut à bon droit qualifier de procès de l’écriture et de la littérature : la problématisation douloureuse de l’écriture y débouche sur une réflexion plus large sur la littérature et le rôle de l’écrivain dans la société. Cependant, la construction et la destruction étant chez Kafka inextricablement liées, cette critique acerbe de l’activité créatrice constitue la première et indispens...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search