Version classiqueVersion mobile

Le Journal de Franz Kafka

 | 
Florence Bancaud

Première partie. Kafka et le journal moderne réflexions sur un métagenre

Chapitre premier. Le Journal de Kafka : un métagenre littéraire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image img01.jpg

Kafka, dessins du Journal. (In Tagebücher in der Fassung der Handschrift, Frankfurt, Fischer, 1990, p. 12, 14 et 796.)

De 1909 à 1923, Kafka tient presque continuellement son journal intime, auquel il confie les menus faits de son existence quotidienne et les affres de son activité d’écrivain : loin d’être un simple défouloir, le Journal constitue un point d’ancrage essentiel pour l’homme et une discipline d’écriture indispensable pour l’artiste. Il n’est jamais relégué au statut de genre mineur lorsque Kafka se tourne vers des formes littéraires plus traditionnelles comme le récit, le roman, la lettre ou l’aphorisme ; il représente au contraire le fondement essentiel de son travail d’écrivain, puisqu’il revêt le double statut d’atelier et de conscience critique de l’œuvre.

Kafka et le journal intime

Il semble bien périlleux de définir les critères qui rattachent le Journal de Kafka au phénomène complexe et protéiforme du journal intime : d’une part, il résiste à toute définition systé...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search