Version classiqueVersion mobile

Norbert Elias et l’anthropologie

 | 
Sophie Chevalier
, 
Jean-Marie Privat

Bio-bibliographie de Norbert Elias

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Norbert Elias est né en 1897 dans une famille de la bourgeoisie juive allemande de Breslau, ville située aujourd’hui en Pologne1. En 1915, il passe sans transition de l’école à l’armée et se retrouve sur le front, dans la Somme.

À son retour, il commence des études de médecine et de philosophie à l’université de Breslau : « J’ai choisi la médecine avant tout parce que c’était le désir de mon père […] » (p. 41). Il finit par interrompre la médecine dont il reconnaît toutefois l’influence sur sa pensée : « […] Les sociologues qui n’ont pas fait des études de médecine parlent souvent de la société sans intégrer dans leur discours les aspects biologiques de l’homme » (p. 42-43).

Aussitôt sa thèse de philosophie soutenue (1924), il travaille dans une petite entreprise pour aider financièrement ses parents. La situation économique s’améliorant, il quitte alors Breslau pour aller à Heidelberg où il entreprend des études de sociologie. Il se lie d’amitié avec Karl Mannheim ; grâce à lui, il e...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search