Version classiqueVersion mobile

Norbert Elias et l’anthropologie

 | 
Sophie Chevalier
, 
Jean-Marie Privat

VI. Avez-vous relu Norbert Elias ?

Chapitre 23. Universalisme, égalité et authenticité

Nathalie Heinich

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

LA QUESTION DE L’UNIVERSALISME

Le modèle éliasien de la « civilisation » est-il transportable vers d’autres cultures, ou n’a-t-il de pertinence que dans le monde occidental ? Voilà une vraie question dont la réponse ne peut provenir que de recherches empiriques fondées sur des descriptions contextualisées, et non à partir de postulats métaphysiques. En l’absence de travaux probants, on pourrait interroger la position d’Elias a ce sujet : a-t-il péché par ethnocentrisme en universalisant abusivement un modèle européen ? La réponse est, me semble-t-il, ambiguë. Certaines de ses formulations vont plutôt dans un sens, d’autres permettent une interprétation opposée.

On pourrait aussi dresser le répertoire des critiques qui lui ont été faites à ce sujet. Il me semble qu’elles se répartissent en deux catégories. Certaines lui reprochent d’être trop universaliste. C’est la critique « post-moderne » de l’ethnocentrisme, toujours prête à relativiser, à historiciser, à déconstruire. D’autres lui...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search