Version classiqueVersion mobile

Norbert Elias et l’anthropologie

 | 
Sophie Chevalier
, 
Jean-Marie Privat

V. Explorer de nouveaux champs culturels

Chapitre 20. Le Ventre de Paris est-il un roman bien « civilisé » ?

Marie Scarpa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mais, pour M. Zola, toute cette cochonnaille qu’il nous étale et dont il nous repaît, et dont il finit par nous donner le mal au cœur, c’est de l’art. Il croit dire le dernier mot de l’art en faisant du boudin, M. Zola ! […] C’est une idée qui depuis longtemps se précise en littérature et en art. Nous devenons des charcutiers ! Cela s’appelle le réalisme, cette idée, et cela sort des deux choses monstrueuses qui s’accroupissent, pour l’étouffer, sur la vieille société française : Le Matérialisme et la Démocratie. […] Son Ventre de Paris est l’œuvre à présent la plus avancée (et vous pouvez l’entendre comme il vous plaira !) dans le sens de vulgarité et de matière qui nous emporte de plus en plus…
Barbey d’Aurevilly, 1873, p. 197.

Si les genres ou les auteurs, spécialisés dans le discours sur « la matière vue du bas », n’ont jamais été les plus légitimes dans le champ littéraire, ils ont connu sans doute, depuis la période classique jusqu’au xixe siècle, une forme d’ostracisme plus mar...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search