Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Norbert Elias et l’anthropologie

 | 
Sophie Chevalier
, 
Jean-Marie Privat

IV. Elias à l’épreuve des sociétés contemporaines

Chapitre 15. À propos de la constitution de la sphère privée

Sophie Chevalier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

N. Elias a particulièrement analysé la constitution de la sphère privée, non seulement dans son ouvrage sur La Société de cour (1974), mais aussi dans une conférence importante qu’il a donnée lors d’un séminaire organisé par Ph. Ariès en 1983, à Berlin. Ce texte resté inédit jusqu’à ce jour, s’intitule « L’espace privé. Privatraum oder privater Raum1 ».

Je voudrais revenir sur trois aspects de son approche et la confronter au matériel ethnographique et aux analyses issues de mes propres recherches comparatives franco-anglaises. Celles-ci portent sur l’élaboration de la sphère privée à partir d’objets, d’ameublement et d’éléments décoratifs (Chevalier, 1993, 1995, 1996, 1999)2. Elias propose en effet d’appréhender cet espace domestique et les relations à l’espace public selon plusieurs angles d’approche complémentaires : l’analyse comparative de la constitution de cette sphère ; l’étude de la dynamique relationnelle entre privé et public ; l’inscription enfin de cette relation dans un...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540