Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ville, architecture et communication

 | 
Thierry Paquot

Lewis Mumford (1895-1990), activiste médiatique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si nous avons en France, depuis Voltaire, mais surtout après Zola et Sartre, des intellectuels engagés dans les affaires de la Cité, qui dénoncent les abus de pouvoir et prennent des positions courageuses contre les iniquités et autres injustices, les États-Unis possèdent des « activistes », c’est-à-dire des individus qui consacrent leur talent et leur énergie à organiser des luttes et à en faire aboutir les revendications. Parmi eux, l’on peut citer par exemple Jane Jacobs, Betty Friedan, Rachel Carson, Martin Luther King, Saul Alinsky, Paul Goodman ou encore Murray Bookchin. Ces activistes usent de toutes les armes légales : la grève, la pétition, la manifestation de rue, le sit-in, l’agit-prop, le pamphlet, la dérision…
Lewis Mumford élabore d’article en article une critique architecturale et urbanistique, non pas en termes de forme, de volume, de tracé, mais à partir d’une appréciation sociale et environnementale. Pour lui, l’esthétique urbaine ne peut être séparée de l’habitabil...

© CNRS Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540