Version classiqueVersion mobile

Politiques sécuritaires et surveillance numérique

 | 
Pierre-Antoine Chardel

La confiance au prisme de la « sécurité nationale ». Une analyse critique à l’ère des réseaux numériques

Gabriel Périès

Note de l’éditeur

Inédit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Face à la défiance du citoyen qui fait l’usage du Net et à la menace qu’il représente pour sa privacy *, les États et les institutions européennes tenteraient de réagir afin de le protéger. Car les crises successives induites par les affaires SWIFT, PRISM1, la cybercriminalité et la cybersurveillance* ou l’extra-légalité du USA PATRIOT Act* depuis 2001, posent la question des différents rapports de domination au sein du dispositif réticulé. Lors de la récente conférence de Rio du mois d’avril 2014, durant laquelle le Cône sud de l’Amérique latine a interpelé l’agencement géopolitique du Net et l’hégémonie des États-Unis à travers ses agences comme la NSA ou certains organismes commerciaux dans leur gestion du Big data, a émergé un maître mot : confiance.

Dès lors, c’est dans le cadre de l’interrogation du concept des tekné-logoï * (Chardel et Périès, 2009) qu’il convient de saisir la « Proposition de Règlement du Parlement européen et du Conseil sur l’identification électronique et l...

Auteur

Professeur de science politique et membre de l’équipe de recherche« Éthique, Technologies, Organisations, Société » (ETOS) à Télécom École de Management, chercheur au LASCO (Université Paris Descartes/Institut Mines-Télécom). Il est également juriste de formation et consultant auprès du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et Juge assesseur à la Cour nationale du droit d’asile. Il est spécialisé dans les conflits, les usages politiques et militaires des nouvelles technologies ainsi que dans les doctrines militaires contre-insurrectionnelles. Parmi ses récentes publications : « La subversion prise par le bout des doigts. Aux origines policières du Plan Cóndor : de la lutte contre la délinquance intérieure à la coalition d’États contre la subversion internationale » (Politix, vol. 26, no 104, 2013) ; « Les représentations de la guerre d’Algérie dans le champ révolutionnaire argentin (1961-1975) », in C. Brun (dir.), La guerre d’Algérie une guerre comme les autres ? Actes du colloque BnF, 6-7 décembre 2012, PSN/CNRS, 2014.

© CNRS Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search