Version classiqueVersion mobile

Politiques sécuritaires et surveillance numérique

 | 
Pierre-Antoine Chardel

Devoir de protection, protection des libertés : entre « surveillance liquide » et politiques sécuritaires

Entretien réalisé par Olivier Hassid1

Zygmunt Bauman

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le sociologue Zygmunt Bauman, professeur émérite à l’Université de Leeds, auteur d’une œuvre critique considérable, nous livre ses impressions à propos de l’actualité récente en matière de sécurité, de l’affaire Snowden en passant par le recours aux drones ou encore le terrorisme international. Ses thèses offrent un regard tranché et original sur le monde qu’il considère sous surveillance. L’auteur déplore notamment l’incapacité de nos sociétés à trouver un équilibre entre liberté et sécurité, la sécurité demeurant à ses yeux un instrument de légitimation autant que de domination utilisé par les politiques (de gauche comme de droite) et sur lequel le citoyen a de moins en moins de prise.

Olivier Hassid : Qu’évoquent pour vous les révélations d’Edward Snowden à propos des pratiques d’espionnage mises en place par les États-Unis ?

Zygmunt Bauman : À vrai dire, ce n’est pas à proprement parler une révélation ! Du moins pour David Lyon et moi-même qui avons publié sur ce sujet nos convers...

Auteur

Né à Varsovie en 1925, professeur émérite de l’Université de Leeds (Grande-Bretagne), est une figure majeure de la sociologie européenne contemporaine. Il est docteur honoris causa de nombreuses universités dans le monde. Son œuvre, qui s’est tout d’abord inscrite dans le sillage du marxisme, déploie une sociologie herméneutique de la condition postmoderne. Parmi ses nombreux ouvrages traduits en français : Le coût humain de la mondialisation (Hachette, 1999) ; Vies perdues. La modernité et ses exclus (Payot, 2006) ; La décadence des intellectuels. Des législateurs aux interprètes (Éditions Jacqueline Chambon/Actes Sud, 2007) ; Le présent liquide. Peurs sociales et obsession sécuritaire (Seuil, 2007) ; L’éthique a-t-elle une chance dans un monde de consommateurs ? (Climats, 2009) ; Les riches font-ils le bonheur de tous ? (Armand Collin, 2014).

© CNRS Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search