Version classiqueVersion mobile

Politiques sécuritaires et surveillance numérique

 | 
Pierre-Antoine Chardel

Présentation générale. Nos existences sous surveillance. Regards croisés et perspectives critiques

Pierre-Antoine Chardel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À l’heure où les flux d’informations, de capitaux et de marchandises passent les frontières en créant des dynamiques de déterritorialisation, les politiques sécuritaires qui visent à redéfinir les espaces et les territoires s’avèrent amplement privilégiées dans l’organisation de nos sociétés. L’une des raisons avancées dans la mise en place de telles politiques est le contexte international actuel dominé par la lutte contre le terrorisme. Cette lutte appelle un déploiement de moyens technologiques toujours plus sophistiqués vis-à-vis desquels l’innovation numérique joue un rôle déterminant. Par la traçabilité que les technologies numériques rendent possible, si l’on songe aux usages des puces RFID* ou des objets connectés, nous sommes susceptibles d’être surveillés dans la plupart des moments de notre vie.

Nous évoluons ainsi dans des espaces politiques où chaque citoyen est susceptible de devenir une « bête d’aveux », selon la formule de Michel Foucault (1976, p. 79). Les caractéris...

Auteur

Professeur de philosophie sociale et d’éthique, responsable de l’équipe de recherche « Éthique, Technologies, Organisations, Société » (ETOS) à Télécom École de Management, a été membre du Centre de recherche Sens, Éthique, Société (CERSES, UMR 8137 – CNRS/Paris Descartes) de 2008 à 2013. Il a été Visiting Scholar à la New York University. Il est directeur adjoint du Laboratoire Sens et Compréhension du Monde Contemporain (LASCO), Université Paris Descartes/Institut Mines-Télécom. Il est également co-fondateur et co-responsable de la chaire « Valeurs et politiques des informations personnelles » (http://cvpip.wp.mines-telecom.fr/). Ses recherches portent sur les enjeux éthiques et herméneutiques des technologies numériques, ainsi que sur l’évolution des processus de subjectivation, des espaces politiques et des imaginaires sociaux à l’ère de la rationalité technique. Derniers ouvrages : Zygmunt Bauman. Les illusions perdues de la modernité (CNRS Éditions, 2013) ; Écologies sociales. Le souci du commun, en co-direction avec Bernard Reber (Éditions Parangon, 2014).

© CNRS Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search