Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Information et communication scientifique à l'heure du numérique

 | 
Valérie Shafer

La communication scientifique directe : un nouveau champ éditorial

Guylaine Beaudry

Note de l’éditeur

Revue Hermès no 57, Sciences.com Libre accès et science ouverte, 20101.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La communication scientifique directe existe depuis que les chercheurs échangent informellement entre eux. Elle a pris, selon les époques, les formes des procédés techniques et organisationnels à sa disposition : les migrations étudiantes au Moyen Âge, les échanges entre les cours d’Europe aux xviie et xviiie siècles, les rencontres et les démonstrations organisées par les sociétés savantes et les académies depuis le xviie siècle, etc. Avec les moyens du numérique, l’échange informel et la communication directe entre chercheurs se sont systématisés. La communication scientifique directe se définit par l’absence apparente d’intermédiaire intervenant sur le traitement et la diffusion des documents à rendre publics. Pour tout responsable de telles plateformes, les enjeux technologiques, scientifiques et financiers se posent de façon concrète. L’apparence de désintermédiation* est un leurre. Les résultats de la recherche déposés et diffusés dans ces infrastructures, qui, pour certaines,...

Auteur

Directrice de la bibliothèque Webster de l’université Concordia. Elle a été directrice du Centre d’édition numérique de l’université de Montréal, directrice générale d’Érudit (www.erudit.org), plateforme d’édition de publications en sciences humaines et sociales, présidente de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec de 2008 à 2010 et fondatrice du Congrès des milieux documentaires du Québec. Elle est auteure notamment de La communication scientifique et le numérique (Hermès/Lavoisier, 2011), et de Profession bibliothécaire (Les presses de l’université de Montréal, 2012).

© CNRS Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540