Version classiqueVersion mobile

L'incommunication

 | 
Samuel Lepastier

Se retirer dans une société de communication L’exemple du hikikomori

Maïa Fansten

Note de l’éditeur

Inédit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Apparu dans les années 1990 au Japon, le phénomène des jeunes en retrait, dits « hikikomori », suscite un intérêt croissant. Il s’agit de jeunes gens qui vivent reclus dans leur chambre, le plus souvent au domicile familial, et se dérobent à toute attente sociale à leur endroit (études, recherche d’emploi, relations sociales attendues) pendant plusieurs mois voire plusieurs années. Au japon, on estime que le phénomène toucherait plusieurs centaines de milliers de jeunes. À ce titre, il fait l’objet de politiques ciblées de prévention et de prise en charge.

Depuis quelques années, des cas de hikikomori ont été reportés dans la littérature (principalement psychiatrique) en dehors du Japon. En France, le phénomène et la catégorie elle-même restent peu connus et rares sont les chercheurs ou les cliniciens qui se sont penchés sur le problème1. Il n’existe pas vraiment de terminologie spécifique pour appréhender et qualifier ce phénomène en français. Il est alors principalement perçu à tra...

Auteur

Sociologue, maître de conférences à l’université Paris Descartes et membre du Cermes3 (Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société). Ses travaux portent sur la sociologie de la santé mentale, l’émergence et la catégorisation de nouveaux troubles ainsi que sur les savoirs et professions « psy ».

© CNRS Éditions, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search