Version classiqueVersion mobile

Hollywood face à la censure

 | 
Olivier Caïra

Quatrième partie. Après Columbine

Chapitre XIV. Le contrôle du marketing : apogée ou agonie de la cotation ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La rhétorique de Hatch suscite aujourd’hui peu d’échos1, et les studios hollywoodiens n’ont pas institué de commission pédiatrique pour l’évaluation de leurs films. Cependant, le discours toxicologique sur les industries de loisir se répercute sur les majors de manière inattendue : par un contrôle fédéral des instruments promotionnels des films.

Le principal artisan de ce changement est le sénateur démocrate du Connecticut Joseph Lieberman. Colistier d’Al Gore dans l’élection présidentielle de 2000, Lieberman est engagé depuis le milieu des années 1990 dans la lutte contre la violence fictionnelle. Il a créé avec l’ancien Secrétaire d’État à l’Éducation William J. Bennett le Silver Sewer Award, décerné chaque année la chaîne de télévision qui « pollue » le plus la culture américaine. Il publie chaque année un guide parental du jeu vidéo, et appuie les démarches d’autorégulation dans cette industrie.

Il avance un argument inédit en matière de contrôle cinématographique : si les studios...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search