Version classiqueVersion mobile

Hollywood face à la censure

 | 
Olivier Caïra

Deuxième partie. Le temps du Code (1934-1968)

Chapitre VIII. La Ligue de la Décence : fonctionnement et dysfonctionnements

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dès sa genèse (chap. IV), la Ligue repose sur des tensions entre :

  • l’affirmation publique de sa force de mobilisation et l’exécution confidentielle de son programme, qui se traduit par une séparation entre porte-parole et acteurs de terrain ;
  • la richesse interprétative des œuvres et la discipline de jugement des films, voire de fréquentation des salles, imposée aux signataires du serment ;
  • le choix de concentrer sa pression sur les seuls studios hollywoodiens et l’émergence d’un cinéma européen bien plus audacieux ; – son fonctionnement purement américain et la volonté papale d’uniformiser l’évaluation des films au niveau mondial ;
  • les tenants d’une approche censoriale fondée sur les traditionnels « publics fragiles » et les partisans d’une approche informative laissant les fidèles juger par eux-mêmes.

Exister publiquement, agir dans l’ombre

En 1936, le producteur de la Fox Joseph Schenck envisage d’adapter la pièce Saint Joan de George Bernard Shaw. Il s’adresse à Breen pour tester les r...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search