Version classiqueVersion mobile

Hollywood face à la censure

 | 
Olivier Caïra

Première partie. Le temps des listes (1915-1934)

Un modèle de contrôle des contenus

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

De 1915 à 1934, un modèle de contrôle s’affirme, s’incarne dans des dispositifs, puis subit une crise révélée par l’hybridation de ces dispositifs. Des Treize Points au Code de Production, l’autorégulation change progressivement de logique. La liste d’interdits cède la place à un système dual : les « Don’ts » sont dans la continuité des Treize Points, mais les « Be Carefuls » introduisent la notion de sujet sensible, qu’un traitement adéquat peut rendre acceptable. Vient ensuite le Code de Production, lui aussi dual : il comporte des « Principes généraux » et des « Applications particulières », mais seules les secondes sont utilisées jusqu’en 1934, toujours dans une logique d’inventaire.

Le contrôle des contenus repose sur les prémisses suivantes :

  • Le cinéma fait figure de divertissement réservé à des publics jugés fragiles et/ou dangereux (immigrés, ouvriers, enfants, femmes) mélangés dans un lieu obscur.
  • Le public est représenté de deux manières : comme foule, éventuellement émeutièr...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search