Version classiqueVersion mobile

Hollywood face à la censure

 | 
Olivier Caïra

Première partie. Le temps des listes (1915-1934)

Chapitre III. Crise du dispositif (1930-1934)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sous ses divers avatars, le dispositif d’autorégulation conçu par Hays comporte une faille : il aide ponctuellement les studios à réduire leurs coûts d’acceptabilité mais ne régule pas la production dans son ensemble. Or, les critiques portent de manière croissante sur l’industrie et non sur des œuvres isolées. Les conventions hollywoodiennes sont dénoncées pour leur hypocrisie : par la connotation, on déplace le sujet interdit de l’écran à l’imagination du spectateur. Cinéastes et spectateurs maîtrisant toujours davantage ces conventions, le contrôle des contenus perd de sa pertinence.

Un contexte en évolution rapide

Les profondes mutations technologiques, économiques et politiques du début des années 30 créent les conditions d’une réforme drastique du dispositif d’autorégulation.

L’avènement du cinéma sonore

Techniquement au point depuis 1927, le cinéma sonore prend son essor commercial en 1929-1930. La transition vers les talkies a plusieurs effets sur le contrôle des œuvres. D’une p...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search