Version classiqueVersion mobile

Savoirs en action

 | 
Michel Durampart
, 
Françoise Bernard

Partie I. Enjeux de citoyenneté, de connaissances et d'actions dans l'espace social

Enjeux de citoyenneté, de connaissances et d’actions dans l’espace social

Texte intégral

1Les sociétés au nord et au sud de la Méditerranée connaissent des problèmes de développement et des remises en cause économiques, politiques aigues et différentes. Au nord de la Méditerranée, la crise de pays comme la Grèce, au Sud, celle de pays comme l’Égypte ou encore la Tunisie témoignent de la fragilité de tous les modèles. Plus que jamais, la question d’un développement mieux maîtrisé et durable (prenant en compte les équilibres sociaux et environnementaux) se pose pour tous. L’espérance d’un dialogue plus fécond entre chercheurs et autres acteurs sociaux est une voie pour définir des modèles de société plus satisfaisants pour les populations. Les recherches-actions menées par des équipes scientifiques (Bernard) peuvent ainsi prendre tout leur sens afin d’accompagner des processus de décision engageants sur le territoire et les relayer auprès des publics afin de leur permettre de s’approprier une culture de l’éco-responsabilité. La notion de « société de la connaissance » (Durampart) est interrogée : de quoi parle-t-on du point de vue de l’identité méditerranéenne, comment les mobilités individuelles et collectives déplacent les connaissances, quel est le rôle des technologies de l’information et de la communication, voilà quelques-unes des questions posées dans ce texte.

2Viennent ensuite des corpus de textes ancrés sur l’analyse de terrains variés qui sont constitués et étudiés.

3Basée sur l’étude de projets axés sur « l’environnement », l’analyse du projet européen Fire Paradox (Badillo, Bourgeois et Asdourian) présente les nouvelles formes de communication en ligne à l’initiative des organisations concernées par la lutte contre les incendies de forêt. En particulier, sont examinées les formes de communication par les médias sociaux numériques et leur impact en termes de sensibilisation du public dans le cas d’une cause d’intérêt général, en l’occurrence la lutte contre les incendies de forêt. Un second volet de cette étude présente des enquêtes menées auprès d’étudiants de Marseille, Fribourg et La Réunion.

4Le texte portant sur une approche informationnelle et communicationnelle de l’intelligence territoriale (Duvernay) prolonge cet apport des sciences aux grandes questions environnementales puisque la problématique est tendue vers une recherche de solutions à la question de la « crise de l’eau en Méditerranée ». Il illustre le cadre d’intelligibilité que peut représenter potentiellement une démarche de recherche-action participative en créant des synergies entre des démarches d’intelligence territoriale descendante et ascendante.

5Une autre contribution (Pignard-Cheynel et Lazar) décrit les évolutions de la formation aux métiers du journalisme à l’épreuve des mutations liées aux médias dits nouveaux et à l’intervention de l’amateurisme dans la production d’informations sur les réseaux et le web. L’analyse porte sur une étude sériant des apprentissages diffusés dans des écoles de journalisme, en l’occurrence : l’École de Journalisme et de Communication de Marseille, l’École de Journalisme de Grenoble, le Master en Journalisme de Genève et la Faculté de Journalisme et des Sciences de la communication de Bucarest.

6Il est remarquable que le dernier texte de cette première partie (Ali Elhaou), représentant l’autre rive de la Méditerranée, aborde la question du changement et des mouvements sociaux. Ce texte témoigne d’un effet de prémonition puisque l’auteur décrit une situation précédant « la révolution de jasmin » en soulignant l’incapacité du pouvoir politique tunisien, alors en place, à induire le changement et à le conduire, ce qui a eu pour effet de favoriser la mobilisation des forces citoyennes. Le rôle de la société civile dans les mutations sociétales et politiques est ainsi posé. D’autres questions tout aussi importantes, par exemple le rôle et la place des femmes dans des sociétés qui ont été marquées historiquement par différentes formes de patriarcat, ne sont pas étudiées dans ce tome et feront, nous l’espérons, l’objet de travaux ultérieurs.

© CNRS Éditions, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search