Version classiqueVersion mobile

Georges Friedmann

 | 
Pierre Grémion
, 
Françoise Piotet

Éléments de bibliographie

Texte intégral

Une bibliographie complète des œuvres de Georges Friedmann a été élaborée par Marie-Thérèse Basse et publiée en annexe de Une nouvelle civilisation ? Hommage à Georges Friedmann. Cette bibliographie s’arrête en 1973. Georges Friedmann meurt peu après, en 1977. Elle peut donc être considérée comme définitive puisque n’y manque que le Journal de guerre publié à titre posthume en 1987. Nous avons extrait de cette bibliographie la liste de ses ouvrages et une sélection d’articles.

OUVRAGES

Problèmes du machinisme en URSS et dans les pays capitalistes, Paris, Éditions sociales internationales, 1934.

La Crise du progrès, Paris, Gallimard, 1936.

De la Sainte Russie à l’URSS, Paris, Gallimard, 1938.

Problèmes humains du machinisme industriel, Paris, Gallimard, 1946, (nlle éd.,1961).

– Leibniz et Spinoza, Paris, Gallimard, 1946, (nlle éd., 1962).

Où va le travail humain ?, Paris, Gallimard, 1950 (nlles éd., 1963 et coll. « Idées », 1965).

Villes et Campagnes : Civilisation urbaine et Civilisation rurale en France, recueil publié sous la direction de et avec une introduction de Georges Friedmann, Paris, A. Colin, 1962 (nlle éd., 1971).

Le Travail en miettes, Paris, Gallimard, 1950, (nlle éd., coll. « Idées » : 1964).

Problèmes d’Amérique latine (I) ; Paris, Gallimard, 1959.

Problèmes d’Amérique latine (II). Signal d’une troisième voie ?, Paris, Gallimard, 1961.

Traité de sociologie du travail, en collaboration avec Pierre Naville et avec le concours de Jean-René Tréanton, Paris, A. Colin, 2 vol., 1961 et 1962.

Fin du peuple juif ?, Paris, Gallimard, coll. « Idées », 1965.

7 études sur l’homme et la technique, Paris, Gonthier, coll. « Médiations », 1966.

La Puissance et la Sagesse, Paris, Gallimard, 1970.

Journal de guerre (1939-1940), préfaces d’Edgar Morin et d’Alain Touraine, Paris, Gallimard, 1987.

SÉLECTION D’ARTICLES

« Machinisme et humanisme », Europe, n° 151, juil. 1935, p. 437-444.

« Frederic Winslow Taylor : l’optimisme d’un ingénieur », Annales d’histoire économique et sociale, n° 36, nov.1935, p. 584-602.

« André Gide et l’URSS », in Europe, n° 1969, janv.1937, p. 5-29.

« Bat’a ou les leçons d’une entreprise géante », Annales d’histoire économique et sociale, n° 47, sept. 1937, p. 501-507.

« Diversité des tâches et des types professionnels », Encyclopédie française, t. VIII, La Vie mentale (sous la direction de H. Wallon), Paris, Larousse, 1938, 8.50-1 à 8.50-4.

« Apprentissage et main-d’œuvre qualifiée en France », Annales d’histoire sociale, n° 1, janv. 1939, p. 17-27.

« Automatisme et travail industriel », Cahiers internationaux de sociologie, n° 1, 1946, p. 139-160.

« Forces morales et valeurs permanentes », L’Heure du choix (ouvrage collectif), Paris, Éditions de Minuit, 1947, p. 63-95.

« Esquisse d’une psycho-sociologie du travail à la chaîne », Journal de Psychologie, n° 41, janv.-mars 1948, p. 127-144.

« Industrie et société aux États-Unis », Annales, économies, société, civilisation, n° 1, janv.-mars 1948, p. 68-80 et n° 2, avril-juin 1948, p. 150-165.

« Progrès technique et progrès moral », Rencontres internationales de Genève 1947, Neuchâtel, éd. de la Baconnière, 1948, p. 405, 409 et 427.

« De quelques incidences psychologiques, sociales et morales dans l’évolution contemporaine des métiers industriels », L’Année sociologique, 1940-1948, t. II, p. 528-577.

« Où va le travail humain ? », Esprit, mai 1949, p. 634-650.

« Heidegger et la crise de l’idée de progrès entre les deux guerres mondiales », Éventail de l’histoire vivante. Hommage à Lucien Febvre, t. 1, Paris, A. Colin, 1953, p. 93-101.

« Quelques aspects récents de l’éclatement des tâches industrielles », Journal de psychologie normale et pathologique, n° 1, janv.-mars 1955, p. 77-96. In Traité de sociologie (publié sous la direction de Georges Gurvitch), Paris, PUF, 1958, t. I :

  • « Problèmes de sociologie industrielle » (avec J. D. Reynaud et J. R. Tréanton), p. 339-340.
  • « Sociologie des techniques de productions du travail » (avec J. D. Reynaud), p. 441-458 et « Psychosociologie de l’entreprise » (avec J. D. Reynaud), p. 459-478.
  • « Sociologie du syndicalisme, de l’autogestion ouvrière et des conflits du travail » (avec J. R. Tréanton), p. 479-498 et « Vie de travail et vie hors travail » (avec J. R. Tréanton), p. 499-511.

« Réévaluation des sociétés modernes », Diogène, n° 31, jui-sept. 1960, p. 62-74.

« Enseignement et culture de masse », Communications, 1, 1961, p. 3-15.

« Télévision et démocratie culturelle », Communications, 10, 1967, p. 122-134.

GORGES FRIEDMANN DANS SON SIÈCLE

On a rassemblé ici un certain nombre de travaux divers publiés au cours des trente dernières années depuis la parution de Une nouvelle civilisation ? Hommage à Georges Friedmann (Paris, Gallimard, 1973).

Chapoulie J. M. « La seconde fondation de la sociologie française. Les États-Unis et la classe ouvrière », Revue française de sociologie, XXXII, 1991, p. 321-364.

Maitron J., Pennetier C., « Georges Friedmann 1902-1977 », Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, Paris, Éditions ouvrières, t. 28, 1986.

Alaluf M., Desmarez P., « Colloque Georges Friedmann », Sociologie du travail 1/88, p. 1-3. Cet article présente le colloque qui s’est tenu à l’Institut de sociologie de l’université de Bruxelles les 8 et 9 octobre 1987 à l’occasion du dixième anniversaire de la mort de Georges Friedmann. Les actes du colloque n’ont pas été publiés à l’exception de la communication d’Alain Eraly : « Sur la critique de la division du travail », Sociologie du travail, 1/88, p. 5-18.

Azema J. P et Aglan A., Jean Cavailles résistant ou la pensée en acte, Paris, Flammarion, 2002.

Bloch M. et Febvre L., Correspondance, t. I, Paris Fayard, 1994 ; t. II et t. III, Paris, Fayard, 2003.

Boudic G., Les métamorphoses d’une revue, « Esprit » (1932-1982), thèse, université de Rennes I, 2000.

Bouju M. C., Histoire de la revue « Europe », 1923-1939, mémoire de DEA, Paris X-Nanterre, 1993.

Burkhard B., French Marxism Between the Wars. Henri Lefebvre and the « Philosophies », Humanity Books, 2000.

Cahiers du laboratoire Georges Friedmann, « Bibliographie des œuvres de Pierre Naville », 1999, 35 p.

Caute D., Les Compagnons de route, Paris, Robert Laffont, 1979.

Cœuré S., La Grande Lueur de l’Est. Les Français et l’Union soviétique 1917-1939, Paris, éd. du Seuil, 1999.

Duchâtelet B., Romain Rolland tel qu’en lui-même, Paris, Albin Michel, 2002.

Düll K., Industrielsoziologie in Frankreich, Frankfurt, Europaïsche Verlagsanstalt, 1975.

Estèbe J., Les Juifs à Toulouse et en Midi toulousain au temps de Vichy, Presses universitaires du Mirail, 1976.

Grémion P., Intelligence de l’anti-communisme. Le congrès pour la liberté de la culture à Paris (1950-1975), Paris, Fayard, 1995.

Guichard C., La Formation intellectuelle d’un sociologue : Georges Friedmann, mémoire de DEA, université de Paris X-Nanterre, 1991.

Heilbron J., « Pionniers par défaut », Revue française de sociologie, 1991, XXXII/ 3, p. 365-379.

Julliard J., Winock M., Dictionnaire des intellectuels français, Paris, Éd. du Seuil, 1996.

Klein W., « Commune ». Revue pour la défense de la culture (1933-1939), Paris, CNRS, 1988.

La Rosa M., La sociologia del lavoro in Italia e in Francia, Milan, éd. F. Angeli, 1979.

de Lussy F. (sous la dir. de), Jean Cassou, un musée imaginé, Paris, Éditions BNF et Centre Georges Pompidou.

Mazuy R., Croire plutôt que voir. Voyages en Union soviétique (1919-1939), Paris, Odile Jacob, 2002.

Melnick C., L’Affaire Georges Friedmann, mémoire de DEA, Institut d’Études politiques de Paris, 1985.

Racine N., « La revue Europe (1923-1934). Du pacifisme Rollandien au compagnonage de route », Matériaux pour l’histoire de notre temps, BDIC., janvier-mars 1993.

Ribeill G., « Approches critiques du travail industriel entre les deux guerres : la place de Georges Friedmann », Sociologie du travail, 41, 1999, p. 23-39.

Rose M., Servants of Post-industrial Power ? Sociologie du Travail in Modern France, London, MacMillan, 1979.

Simonin A., Les Éditions de Minuit (1942-1955), Institut de la mémoire de l’édition contemporaine, 1994.

Sirinelli J. F., Génération intellectuelle. Khagneux et normaliens dans l’entre-deux-guerres, Paris, Fayard, 1988.

Tréanton J. R., « Sur les débuts de la sociologie du travail », Revue française de sociologie, XXII/3, 1991, p. 735-740.

Tréanton J. R., « Les premières années du CES » Sociologie du travail, XXVII, 1986.

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search