Versión clásicaVersión móvil

Angleterre et Amérique dans l’histoire institutionnelle française

 | 
Pierre-Xavier Boyer

Partie liminaire. Le droit constitutionnel français et les modèles

Le droit constitutionnel français et les modèles

Texto completo

1Quelles que puissent être les questions susceptibles d’être posées quant au rôle joué par les modèles dans l’histoire constitutionnelle française, il en est une qui, nécessairement, doit primer toutes les autres : celle qui porte sur la présence même de ces modèles. Il convient en tout premier lieu, en effet, de se demander si le droit constitutionnel français, dans ses maturations successives, a eu recours à l’usage de modèles et, si tel est bien le cas – comme l’existence même de ce travail le laisse entendre – de savoir de quels modèles il s’agit, et à quels moments il est possible de relever leurs apparitions.

2S’intéresser à cette question liminaire permet d’avancer un double constat. Tout d’abord, il semble que la réflexion constitutionnelle française ait été tributaire d’un environnement intellectuel qui paraissait, à l’origine, peu favorable à l’idée même de prendre modèle (Chapitre premier). Pourtant – et c’est le second point – ces réticences de principe à l’endroit des procédés imitatifs n’empêcheront pas le développement de ceux-ci dans la pratique (Chapitre second).

© CNRS Éditions, 2012

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search