Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Internet et politique

 | 
Alexandre Coutant

Internet, l’illusion démocratique. De la « République des ingénieurs » à la gouvernance (1968-2011)

Valérie Schafer

Note de l’éditeur

Inédit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Comment gouverner sans gouvernement ? », demandaient Bernard Fallery et Florence Rhodain dans « Fondements théoriques pour une régulation de l’Internet1 ». Internet échappe en effet à un gouvernement centralisé au sens classique du terme. Son caractère distribué implique des modes de régulation et de gestion multipartites et transnationaux. « Réseau des réseaux » interconnectant actuellement plus de 50 000 réseaux*, Internet pose dès le milieu des années 1990, avec son développement grand public, celui du Web et la massification de ses usages, de redoutables défis aux autorités, qu’elles soient judiciaires, politiques, de régulation ou de sécurité. Les enjeux sont bien différents des réalités des premiers groupes qui conçurent Arpanet*, puis Internet, cette « communauté scientifique idéale » qu’analysait Patrice Flichy en 19992.

Alors que des institutions à la vocation essentiellement technique se structurent dans les années 1980 et 1990, le Sommet Mondial sur la Société de l’Infor...

Auteur

Chargée de recherches à l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC). Docteure en histoire, spécialiste de l’histoire des télécommunications et de l’informatique, elle participe au projet ANR Resendem (les grands réseaux techniques en démocratie : innovation, usages et groupes impliqués dans la longue durée – fin du xixe – début du xxe siècle).

© CNRS Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540