Version classiqueVersion mobile

Internet et politique

 | 
Alexandre Coutant

Avant-propos. Communication et démocratie

Éric Dacheux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pas de démocratie sans communication. Hier, à Athènes, il s’agissait d’organiser un débat public pour que chaque citoyen, rassemblé sur l’agora, puisse avoir la possibilité de s’exprimer, se forger une opinion et voter. Aujourd’hui, dans nos démocraties de masse, il s’agit de construire notamment des règles médiatiques pour que les diverses sensibilités politiques puissent s’adresser à des millions d’individus qui veulent s’informer avant de voter.

Sortir des idées reçues

La communication, particulièrement en période électorale, est accusée de pervertir la démocratie. La critique n’est pas nouvelle. Déjà Platon accusait les Sophistes de tromper les citoyens. Aujourd’hui encore, nombreux sont ceux qui confondent communication et manipulation. Deux arguments principaux venant de deux traditions théoriques différentes sont évoqués. Dans la filiation marxiste, la communication est un système symbolique d’aliénation des individus, un produit de l’idéologie capitaliste qui « hypnotise » les...

Auteur

Responsable de la collection « Les Essentiels d’Hermès ». Professeur à l’Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand. Il dirige le département communication et anime le groupe de recherche « Communication et solidarité ».

© CNRS Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search