Version classiqueVersion mobile

La communication

 | 
Éric Dacheux

Glossaire

Texte intégral

1Les mots qui figurent dans le glossaire sont signalés par un * dans le texte.

2Anthropologique : qui concerne l’anthropologie, soit l’étude de l’origine des êtres humains et de leur organisation en groupes sociaux, à partir des caractéristiques biologiques, culturelles et linguistiques propres aux différentes populations, afin d’expliquer l’évolution des sociétés humaines.

3Aphorisme, Phrase courte résumant une pensée. « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà » est un aphorisme de Pascal.

4Aporie : difficulté majeure rencontrée dans le cadre d’un raisonnement. Impasse logique.

5Cognitique : science à la croisée de l’automatique, l’informatique, les sciences humaines et les sciences sociales, elle s’occupe spécifiquement du traitement et des techniques de la connaissance.

6Cohabitation culturelle : terme neutre qui implique le respect des identités et la communication établie entre les personnes issues des cultures différentes.

7Conflit intégrateur : chez Simmel, le conflit peut être le ciment d’une communauté : se disputer sur un sujet, c’est être d’accord sur le fait que ce sujet est important.

8Désir mimétique : pour René Girard : plus un autre éprouve du désir pour un objet et plus cet objet devient désirable à nos yeux : le désir est le désir de l’autre.

9Déterminisme technologique : idée fausse selon laquelle ce sont les techniques qui déterminent le visage d’une société.

10Déterritorialisation : terme utilisé pour décrire un processus de libéralisation des contraintes de l’espace. Par exemple, en abolissant les distances, Internet contribue à la déterritorialisation du travail.

11Dialectique : terme de philosophie dont la définition varie suivant les courants de pensée. Pour les Stoïciens, la dialectique est la science du dialogue. Chez Marx la dialectique est la confrontation permanente de deux éléments (les forces productives et les rapports de production), c’est cette confrontation permanente qui est le moteur de l’histoire.

12Empirique : qui se fonde uniquement sur l’expérience, sur l’observation et ne procède d’aucun système, d’aucune loi. La réalité empirique est celle que l’expérience permet d’observer.

13Espace public : le concept d’espace public fait à la fois référence à un processus historique concret (la lente séparation entre l’État et la société civile), mais aussi à une théorie particulière de ce que doit être, dans l’idéal, une démocratie. Le concept d’espace public est donc tout à la fois descriptif (il rend compte d’un phénomène) et normatif (il véhicule une conception particulière de la démocratie).

14Herméneutique : art d’interpréter les textes.

15Hétéronome : qui n’est pas autonome. Une société hétéronome est une société où les lois émanent de l’extérieur de cette société (dieux, l’Histoire, etc.)

16Idéologie : dans une perspective marxiste, l’idéologie est un reflet, inversé, manipulateur, de la réalité sociale. Dans une perspective plus compréhensive, l’idéologie peut être définie comme un système de pensée qui a pour fonction de garantir la cohésion de la société en justifiant l’ordre social en place.

17Illocutoire : cet adjectif est utilisés par les linguistes pour désigner l’acte réalisé par le fait même de parler (promettre, autoriser, avertir, etc.). Il s’opposer à locutoire (l’acte de diction) et à perlocutoire (la conséquence de ce qui est dit).

18Interactionniste : le courant (ou la théorie interactionniste) est une école de pensée qui fait de l’interaction humaine la matrice du social. Plus précisément les interactions (les ajustements mutuels) font émerger un ordre social qui les contraints (règles de politesse par exemple), mais qui évoluent du fait même de ces ajustements mutuels.

19Méthodologique : qui a trait à la méthode employée par le chercheur.

20Modèle épistémologique : l’épistémologie est une réflexion philosophique sur la nature, les méthodes et les concepts de la science. L’expression « modèle épistémologique » fait donc référence à la manière dont le chercheur conçoit la science.

21Phénoménologique : adjectif dérivé du mot phénoménologie, école de pensée philosophique selon laquelle le phénomène (ce qui apparaît à la conscience) est la manifestation de la chose elle-même (et non pas, comme dans la tradition des philosophes idéalistes, une manifestation sensible d’une chose définitivement inaccessible).

22Philosophie fonctionnelle (instrumentale) de la communication : dans une perspective fonctionnelle la communication n’est qu’un instrument, un outil, une technique qui sert les fins de celui qui l’utilise (pour convaincre, séduire, informer, etc.)

23Philosophie normative de la communication : dans une conception normative, idéale, la communication est un processus de découverte de l’autre, d’échanges réciproques entre altérité radicale. C’est, chez le philosophe J. Habermas par exemple, un processus basé sur l’écoute de l’autre et l’échange d’arguments rationnels.

24Rationalité procédurale : on distingue deux types de rationalité : procédurale (qui suit une procédure rationnelle) et substantive (qui atteint ses objectifs en fonction des contraintes)

25Rationalisme critique : idée, chère à Popper, selon laquelle les idées rationnelles doivent être mises à l’épreuve (Cf. le test de falsification).

26Solipsisme : théorie philosophique selon laquelle, il n’existe aucune réalité. Chacun ayant sa propre perception des choses, sa vision du monde, il existe autant de réalités que la terre porte d’individus.

27Stéréotype : ce n’est pas un concept stricto sensu mais une représentation plus ou moins générale des phénomènes sociaux. Il réduit l’individu à des traits censés être propres à sa culture d’appartenance (le Français est Cartésien, l’italien joyeux). Le stéréotype a un aspect cognitif, émotionnel et pragmatique. Il est de longue durée et offre une grande résistance au changement.

28Test de falsification : pour le philosophe K. Popper, la science ne découvre pas des vérités absolues que l’on ne peut plus remettre en cause. Au contraire, ce qui distingue le savoir scientifique des autres savoirs (religieux, traditionnels), c’est justement qu’il peut être discuté, remis en cause. Un argument n’est scientifique que lorsqu’i il offre le moyen à ceux qui le souhaitent, de l’infirmer (le falsifier dit Popper). Ainsi dire Dieu existe n’est pas scientifique (on ne peut pas trouver un test de falsification), dire que la pression atmosphérique change quand on change d’altitude est scientifique (il suffit de prendre un baromètre pour le vérifier)

29Transcendant : qui renvoie à un au-delà de l’humanité (Dieu, le plus souvent).

30Universel procédural (L’) : terme de philosophie politique qui renvoie à l’universalité de la raison. En respectant des procédures appropriées, étant donné que chaque être humain possède une parcelle de raison, il est possible de discuter et d’élaborer des normes qui s’appliquent à tous quelque soit leur appartenance culturelle (les droits de l’homme, par exemple).

© CNRS Éditions, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search