Version classiqueVersion mobile

La formation de l’Irak contemporain

 | 
Pierre-Jean Luizard

Biographies des principaux « marja’ a’la-s » de la fin du xixe siècle et du début du xxe siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ḥujjatul-islâm âyatullâh Sayyid Mîrzâ Muḥammad Ḥasan Shîrâzî

Né à Shîrâz en jumâdâ awwal 1230/1815, sayyid Ḥasan Shîrâzî débuta ses études religieuses à Isfahân, où il a assisté aux cours de sayyid Ḥasan al-Mudarris al-Iṣfahânî et de sayyid Zayn al- Ἀbidîn al-Khûnsârî, deux importants « marja’-s » de la ville. Son départ pour Najaf le mit en contact avec les plus grands « mujtahid-s » de l’époque. Il y fut en particulier le disciple de cheikh Murtaẓâ Anṣârî (1799-1864), le célèbre codificateur du dogme duodécimain après le triomphe de luṣûlisme, de cheikh Muḥammad Ḥasan Najafî Ṣâhib al-Jawâhir (1787-1850) et de cheikh Ḥasan Kâshif al-Ghaṭâ’(1786-1846). Il s’installa ensuite à Sâmarrâ’ dont il fit un centre religieux de première importance, renouvelant l’étude du « fiqh » suivant une méthode utilisée jusqu’à nos jours. A la mort de Murtaẓâ Anṣârî, il devint le « marja’ » suprême pour l’ensemble du monde chiite. Son nom est resté attaché à la célèbre fétwa qu’il promulgua sous le règne...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search