Version classiqueVersion mobile

La formation de l’Irak contemporain

 | 
Pierre-Jean Luizard

Livre VII. Les ulémas chiites et l'édification d'un état arabe local sous mandat

B. – Le gouvernement provisoire et l’élection de Fayṣal comme roi d’Irak

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 11 novembre 1920, sir Percy Cox avait proclamé le gouvernement arabe provisoire : « Il y aura un Conseil d’État comprenant un président, et des ministres pour les domaines suivants : Intérieur, Finances, Justice, Waqfs, Éducation et Santé, Défense, Travaux publics, Commerce. Jusqu’à ce que la loi organique soit promulguée, le Conseil d’État et les ministres auront, sous ma surveillance et mon contrôle, la charge de la conduite des affaires des administrations du gouvernement, à l’exception des Affaires étrangères, de tout ce qui touche aux opérations militaires et, de façon générale, de toutes les affaires militaires, excepté ce qui concerne les forces recutées localement1 ». Les instructions du résident britannique au Conseil d’État, exprimées le 30 novembre 1920, enlevaient toute ambiguïté à la démarche des autorités mandataires : « Le Conseil d’État doit comprendre qu’en tant que haut-commissaire, à tous les niveaux et jusqu’à la réunion d’une Assemblée nationale qui décidera ...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search