Version classiqueVersion mobile

La formation de l’Irak contemporain

 | 
Pierre-Jean Luizard

Livre V. Les ulémas chiites face aux différents projets de domination britannique

Introduction à la cinquième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis que les forces britanniques avaient réussi à investir Basra, le 22 novembre 19141, les puissances européennes menaient entre elles d’intenses tractations afin d’établir leur zone d’influence respective sur la région. Après l’occupation de Baghdâd par les troupes du général Maude, la position officiellement défendue par les nouveaux maîtres du pays était celle du gouvernement des Indes2. Le projet de la Grande-Bretagne était de réaliser en Mésopotamie ce qui l’avait été dans le sous-continent indien le siècle précédent. Le modèle indien avait été la référence de la plupart des militaires et des haut fonctionnaires britanniques engagés dans la campagne de Mésopotamie, et il le demeura une fois l’occupation achevée. Il s’agissait, au minimum, d’annexer les vilayets de Baghdâd et de Basra à l’empire des Indes, le sort de Mosul n’étant pas encore fixé. Tel devait être le projet du résident britannique à Baghdâd, sir Arnold Wilson, à partir du moment où il remplaça sir Percy Cox, e...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search