Version classiqueVersion mobile

La formation de l’Irak contemporain

 | 
Pierre-Jean Luizard

Livre IV. L'occupation britannique et le jihad

B. - Le jihad contre l’occupation britannique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors que les puissances alliées européennes étaient entrées en guerre contre l’Empire ottoman, et que les troupes britanniques avaient entamé l’occupation de la Mésopotamie en débarquant à Fâo1, le « sheykhülislâm » et le mufti de l’Etat ottoman délivrèrent une fétwa, le 7 novembre 1914, proclamant le jihad contre les Alliés comme une obligation pour tous les musulmans du monde, y compris ceux qui se trouvaient sous dominations russe, anglaise ou française2. Le 23 novembre, avec l’autorisation du sultan, un appel au monde musulman, signé par le « sheykhülislâm » et par vingt-huit autres ulémas sunnites, invitait tous les musulmans à défendre l’islam et les Lieux saints. La proclamation de la guerre sainte par le calife fut relayée par les imams de mosquées dans tout l’Empire. A Baghdâd, comme dans les autres capitales de vilayets, les imams de la prière du vendredi concluaient leurs sermons par un appel pressant, « face au grave danger qui menace le monde musulman, à participer au ...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search