Version classiqueVersion mobile

La formation de l’Irak contemporain

 | 
Pierre-Jean Luizard

Livre IV. L'occupation britannique et le jihad

A. - Le développement des intérêts britanniques en Mésopotamie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les concessions qu’avaient accordées les Ottomans aux Etats européens au xvie siècle furent le point de départ des activités occidentales au sein de l’Empire. Celles-ci devaient rapidement s’étendre à tous les vilayets. Comme le rappelle Philip Ireland, ce fut d’abord le commerce qui amena les Britanniques dans le Golfe et en Mésopotamie, et les activités politiques menées dans la province ottomane le furent d’abord en fonction de l’importance commerciale de la région. Après la France, l’Angleterre avait à son tour obtenu des concessions de l’Etat ottoman dans les années 1580-1583. Elle allait rapidement les faire fructifier. L’influence britannique dans les vilayets mésopotamiens allait se manifester par le renforcement simultané des activités économiques et politiques, accompagnées de celles des missions, engagées dans des actions plus culturelles1.

L’instrument de la politique commerciale britannique fut la Compagnie des Indes orientales2. Fondée, au début du xviie siècle, il étai...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search