Version classiqueVersion mobile

Populaire et populisme

 | 
Marc Lits

Les auteurs

Texte intégral

1André Akoun, Professeur émérite de l’Université Paris V – Sorbonne. Chercheur associé au Laboratoire Communication et Politique (CNRS). Il a notamment publié La Communication démocratique et son destin, Paris, P.U.F., 1994.

2Annie Collovald, Professeure de sociologie à l’Université de Nantes et directrice du Centre nantais de sociologie (CENS). Spécialiste de la droite et de l’extrême droite, elle a notamment publié Le Populisme du FN : un dangereux contresens, Broissieux, Ed. du Croquant, 2004, et dirigé avec B. Gaïti La Démocratie aux extrêmes. Sur la radicalisation politique, Paris, La Dispute, 2006.

3Henri Deleersnijder, Professeur d’histoire, essayiste et collaborateur scientifique à l’Université de Liège en Arts et Sciences de la Communication. Il a publié Les Prédateurs de la mémoire. La Shoah au péril des négationnistes, Bruxelles, Labor, 2001, et Populisme. Vieilles pratiques, nouveaux visages, Bruxelles, Luc Pire, 2006.

4Louis de Jaucourt (1704-1779), Philosophe, écrivain et encyclopédiste français. Il a rédigé de nombreux articles de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, notamment les articles « esclavage », « traite des nègres », « guerre », « inquisition », « monarchie », « patrie », « peuple » et « presse ».

5Dominique Kalifa, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris I – Sorbonne, où il co-dirige le Centre d’histoire du xixe siècle, et à l’Institut d’Études Politiques de Paris. Il a notamment publié La Culture de masse en France, tome 1 1860-1930, Paris, La Découverte, 2001.

6Marc Lits, Professeur de communication à l’Université catholique de Louvain, où il dirige l’Observatoire du récit médiatique. Il a publié récemment Du récit au récit médiatique, Bruxelles, De Boeck, coll. “Info&Com”, 2008.

7Jesús Martín-Barbero, Membre du comité consultatif de l’Association latino-américaine des Facultés de communication sociale et expert pour de nombreux organismes internationaux, il a été Président de l’Association latino-américaine des chercheurs en communication (ALAIC). Il a notamment publié Des médias aux médiations. Communication, culture et hégémonie, Paris, CNRS Communication, 2002.

8Nonna Mayer, Docteure en science politique et directrice de recherche CNRS au Centre d’études européennes de Sciences Po. Elle est présidente de l’Association française de science politique. Ses recherches portent sur la sociologie électorale, en particulier celle de l’extrême droite, les transformations du militantisme associatif, le racisme et l’antisémitisme. Elle a publié avec Bert Klandermans Extreme Right Activists in Europe : Through the magnifying glass, Routledge, 2006.

9Dominique Pasquier, Directrice de recherche au CNRS. Ses recherches portent sur la sociologie de la culture et des médias. Elle travaille actuellement sur l’articulation entre les pratiques de sociabilité, les pratiques de communication à distance et les pratiques culturelles et de loisir. Elle a publié récemment Cultures lycéennes. La tyrannie de la majorité, Paris, Ed. Autrement, coll. « Mutations », 2005, et avec D. CEFAÏ, Les Sens du public. Publics politiques, publics médiatiques, Paris, PUF, coll. « CURAPP », 2003.

10Jean-Gabriel de Tarde (1843-1904), Juriste, sociologue et philosophe. Il est l’un des premiers penseurs de la criminologie moderne et le précurseur de la sociologie moderne française. Son ouvrage Les Lois de l’imitation (1890) rend compte des comportements sociaux par des tendances psychologiques individuelles.

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search