Version classiqueVersion mobile

La formation de l’Irak contemporain

 | 
Pierre-Jean Luizard

Livre I. L'Irak, marche ottomane

B. - Majorité arabe chiite et culture de la division

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aucune estimation fiable ne peut être donnée quant à la population des trois vilayets au début du xxe siècle comme à la veille de la Première Guerre mondiale. Les recensements des Ottomans étaient particulièrement inefficaces, et les tentatives des Jeunes-Turcs afin de lui donner un caractère plus systématique se sont soldées par un échec. La comparaison de différentes sources sur plusieurs années, celles officielles ottomanes et surtout celles d’observateurs étrangers, ne permet qu’une vague approximation. Chaque année, les vilayets publiaient dans leur annuaire1 les dernières estimations ottomanes. L’exemple suivant est caractéristique de la façon dont les autorités rendaient compte des recensements. L’annuaire du vilayet de Mosul de 1330/1912 rapporte ainsi que « le nombre d’habitants enregistrés est approximativement de 200 000, étant donné le refus de se laisser enregistrer d’un nombre de personnes estimé à 50 000, sans parler des tribus qui n’ont pas été enregistrées, et dont ...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search