Version classiqueVersion mobile

Les dernières séances

 | 
Claude Forest

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les lieux d’où je viens ont conditionné mon approche économique de l’exploitation, l’ébauche d’une histoire la concernant, et les perspectives que je lui devine. Mais l’histoire racontée n’est-elle pas que « le rêve de l’historien1 » qui dépend lui-même du milieu fréquenté, de l’état des choses et des connaissances à un instant donné ?

Au sein de mon université, il n’y avait pas de ciné-club mais, c’est bien connu et les enquêtes le prouvent2, les étudiants se rendent souvent au cinéma. En incluant la cinémathèque, je n’ai cependant pas dû voir beau coup plus d’un film par jour, ce qui me laisse une grande part de la production à jamais inconnue. D’ailleurs, je ne pense pas être cinéphile3 : j’aime et j’ai (eu) besoin du cinéma, ce qui n’est pas la même chose. Amoureux, donc. J’y découvrirai que pour d’autres aussi, ce n’était pas la vie qui ressemblait parfois au cinéma, mais que la vraie vie, c’était le cinéma4.

Dès l’année du baccalauréat, j’avais cherché à me rapprocher des films,...

© CNRS Éditions, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search