Version classiqueVersion mobile

L'impossible Présidence impériale

 | 
François Vergniolle de Chantal

Conclusion

Du pouvoir d’empêcher

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au pays de la Présidence impériale, le Congrès semble invisible. La présidence de G.W. Bush indiquait à nouveau, si besoin en était, que l’Exécutif américain est à même d’imposer ses objectifs, alors que Bush, incapable de rassembler une majorité d’Américains, avait été désigné président par la Cour suprême à l’issue du feuilleton électoral de l’automne 2000. Si un président arrivé au pouvoir dans ces conditions fut néanmoins capable de déclencher en 2003 une « guerre de choix » aux conséquences internationales incalculables, de suspendre les dispositions légales de la justice américaine pour conduire une « guerre contre le terrorisme » et enfin de mener une politique conservatrice sans se soucier de l’opinion de la minorité démocrate, comment peut-on parler d’un contrôle législatif ?

Le Congrès apparaît comme une institution bien faible face à « l’énergie exécutive » qu’Hamilton, un des Pères Fondateurs de la nation, louait si vivement dans le numéro 70 du Fédéraliste1. Le parcours ...

© CNRS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search