Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'impossible Présidence impériale

 | 
François Vergniolle de Chantal

Deuxième partie. La reformulation du bicamérisme aux États-Unis

La chambre haute est-elle gouvernable ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La polarisation de la « plus grande institution délibérative au monde » (greatest deliberative body in the world) est indéniable1. Les votes « unitaires » (party unity scores‑– où la majorité d’un groupe s’oppose à la majorité de l’autre – sont en augmentation régulière depuis plusieurs décennies et connurent deux coups d’accélérateurs, dans les années quatre-vingt-dix sous Clinton, puis dans les années 2000 sous G.W. Bush et Obama. Ils grimpèrent ainsi de 35 % en 1989 à 69 % en 1995 ; ils retombèrent à 55 % en 2001, avant de repartir à nouveau à la hausse : 63 % en 2003, idem deux ans plus tard, en 2005, 60 % en 2007, puis 72 % en 2009, 79 % en 2010 et 73 % en 2013. En vingt ans, les chiffres ont plus que doublé2. Quant aux votes « unanimes » (party unanimity scores), où l’ensemble d’un groupe s’oppose à l’autre, ils présentent eux aussi la même tendance de hausse régulière depuis les années soixante avec des accélérations identiques aux mêmes moments. En 1989, les votes unitaires ...

© CNRS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540