Version classiqueVersion mobile

L'impossible Présidence impériale

 | 
François Vergniolle de Chantal

Première partie. À la recherche d'un équilibre républicain : comparaisons franco-américaines

Des républiques sœurs ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lors des cérémonies officielles, l’argument le plus prévisible des responsables américains et français est de rappeler que les deux « républiques sœurs » nées des convulsions révolutionnaires de la fin du xviiie siècle ne se sont jamais fait la guerre. Et de souligner alors l’affinité profonde qui unirait les deux pays par-delà les brouilles passagères – et toujours superficielles – que constituent l’anti-américanisme français et la francophobie américaine. Comme tous les lieux communs, l’argument repose sur une part de vérité. À l’inverse de tous les autres grands pays européens (Grande-Bretagne, Espagne, Allemagne, Italie), la France est en effet le seul à ne jamais avoir été en conflit armé avec les États-Unis. Mais les « affinités fraternelles » ont sans doute moins à y voir que l’habilité d’un John Adams à éviter d’envenimer la situation pendant la « guerre larvée » (Quasi War) de 1798 ou la prudence pragmatique de Napoléon lorsque, en 1803, il céda aux États-Unis une Louisiane...

© CNRS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search