Version classiqueVersion mobile

De la volatilité comme paradigme

 | 
Thomas Cavanna

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La politique étrangère des États-Unis vis-à-vis de l’Inde et du Pakistan durant les années 1970 se caractérisa avant tout par sa volatilité extrême. Certes, leur approche dans les années 1950 et 1960 s’était déjà distinguée par une alternance d’indifférence générale et d’implication soudaine – souvent réticente – dans les crises (politiques, militaires, économiques, humanitaires…) traversées par l’Asie du Sud. Toutefois, cette volatilité prit une ampleur sans précédent durant la décennie suivante, entre un investissement structurel extrêmement faible (dû à l’isolement géographique, à la pauvreté et aux limites du poids stratégique de l’Inde et du Pakistan) et de sporadiques à-coups « justifiés » le plus souvent par la Guerre Froide mais ignorant largement les réalités et dynamiques du sous-continent. De plus, parce que les États-Unis ne virent jamais en l’Asie du Sud une région d’intérêt vital, leurs objectifs concrets y varièrent considérablement, entre la volonté d’utiliser Islama...

© CNRS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search