Version classiqueVersion mobile

De la volatilité comme paradigme

 | 
Thomas Cavanna

Partie 4. La guerre soviétique d'Afghanistan comme source d'un dangereux nouveau « tilt to Pakistan »

Chapitre 12. L’irrésistible tentation d’un nouveau « tilt to Pakistan »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Déterminée à endiguer toute progression soviétique en Asie du Sud, l’administration Carter se lança dès la fin du mois de décembre 1979 dans un véritable renversement de sa politique régionale. Elle s’attacha, certes, à amortir autant que possible les conséquences structurelles de cette réorientation stratégique auprès de New Delhi. Cependant, sa nouvelle priorité était clairement de mener une cour assidue au Pakistan, dont les dirigeants perçurent et exploitèrent immédiatement leur importance nouvelle.

Le général Zia Ul-Haq comme nouveau point de référence régional

Islamabad réagit avec hostilité à l’invasion soviétique de l’Afghanistan1. Ses motifs d’inquiétude étaient incontestablement valides. La présence de nombreux réfugiés sur son territoire pouvait fournir à Moscou un argument valable pour attaquer le Pakistan, et ce en coordination avec l’Inde2. L’U.R.S.S. pouvait également tenter d’attiser les très vives tensions politiques et ethniques parcourant déjà le Baloutchistan et la...

© CNRS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search