Version classiqueVersion mobile

De la volatilité comme paradigme

 | 
Thomas Cavanna

Partie 4. La guerre soviétique d'Afghanistan comme source d'un dangereux nouveau « tilt to Pakistan »

La guerre soviétique d’Afghanistan comme source d’un dangereux nouveau « tilt to Pakistan »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Jamais depuis la Deuxième Guerre mondiale l’on a assisté à une militarisation si profonde de la pensée et du discours dans la capitale »1.
– George Kennan, février 1980

Image

Illustration 4 : Invasion soviétique de l’Afghanistan
Source : Atlas-historique.net (Guillaume Balavoine)

Le 26 décembre 1979, l’U.R.S.S. lança une opération militaire de premier ordre sur l’Afghanistan. Se concentrant avant tout sur Kaboul, les forces soviétiques assassinèrent le leader en place, Hafizullah Amin, pour placer au pouvoir le client de leur choix, Babrak Karmal. Terre hostile enclavée entre l’Asie occidentale, l’Asie centrale et le sous-continent indien, l’Afghanistan était réputé ingouvernable et comptait parmi les pays les plus pauvres du monde. Pourtant, l’invasion soviétique marqua le début d’une longue guerre fratricide à l’impact littéralement décuplé par la rivalité opposant les deux superpuissances. Washington réagit en effet avec virulence à cette agression qui semblait menacer directement ses in...

© CNRS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search