Version classiqueVersion mobile

De la volatilité comme paradigme

 | 
Thomas Cavanna

Partie 3. Une nouvelle ligne d'horizon idéaliste ? Les intenables promesses de l'administration Carter

Chapitre 10. L’impact désastreux de la vulnérabilité croissante des États-Unis dans « l’arc de crise »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors même qu’elle rencontrait de sévères difficultés dans l’application de sa politique en Asie du Sud, l’administration Carter vit ses positions à travers le tiers-monde de plus en plus fragilisées. En effet, elle fut prise à revers par une poussée soviétique d’une ampleur inédite et par l’essor parallèle du fondamentalisme islamique au Moyen-Orient. Cet apparent déclin l’obligea rapidement à reconsidérer certains des fondements de sa stratégie dans le sous-continent indien.

Un inquiétant recul des positions américaines dans le tiers-monde

Alors que la détente avait déjà commencé à donner de sérieux signes de faiblesse durant les années précédentes, la Corne de l’Afrique devint bientôt l’enjeu d’une nouvelle passe d’armes entre Moscou et Washington. En septembre 1974, l’empereur d’Éthiopie, Hailé Sélassié, allié de longue date des États-Unis, avait été renversé par un groupe de cadres militaires et de membres de l’opposition civile, le Derg1. L’instabilité avait néanmoins perduré, p...

© CNRS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search