Version classiqueVersion mobile

De la volatilité comme paradigme

 | 
Thomas Cavanna

Partie 2. « Smiling Buddha » et les insuffisances de la politique de non-prolifération américaine

Chapitre 6. Les racines du programme nucléaire indien : un complexe enchevêtrement de paramètres auquel les États-Unis furent loin d’être étrangers

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le test nucléaire indien de mai 1974 couronna un programme dont les racines remontaient au milieu des années 1940. Sa genèse et son développement furent l’objet de nombreuses inflexions, nourrissant un intense débat historiographique sur ses causes profondes. Les États-Unis eurent un impact de premier ordre sur les contours et la vigueur du programme de New Delhi. Cependant, avant d’explorer ces questions, il convient de dresser un panorama général des efforts ambigus de Washington en matière de non-prolifération depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

L’ambiguïté des efforts de non-prolifération américains depuis 1945

L’utilisation par Washington de deux bombes atomiques pour anéantir Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945 marqua l’avènement du nucléaire comme un enjeu éthique et stratégique incontournable à l’échelle internationale. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’administration Truman mit donc en œuvre une large réflexion sur l’arme atomique. Fruit de cet eff...

© CNRS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search