Version classiqueVersion mobile

Le Président de la Ve République et les libertés

 | 
Xavier Bioy
, 
Alain Laquièze
, 
Thierry Rambaud
, 
et al.

Deuxième partie. Le Président, acteur des libertés

Le septennat de Valéry Giscard d’Estaing et les libertés

Alain Laquièze

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1/ Le septennat du président Giscard d’Estaing inspire spontanément une première remarque : la postérité n’a pas vraiment rendu justice à l’œuvre qui y a été accomplie, notamment du point de vue des libertés, et il a fallu attendre plus de vingt ans pour que l’on commence à s’y intéresser, l’ancien président étant d’ailleurs partie prenante dans cette entreprise de redécouverte, voire de réhabilitation1. L’oubli dans lequel a sombré le mandat de Valéry Giscard d’Estaing s’explique assez facilement : il s’intercale entre les présidences du général de Gaulle et de son héritier, Georges Pompidou d’un côté, et la longue présidence de François Mitterrand de l’autre, qui ont fortement marqué de leur empreinte l’histoire de la Ve République.

Ce septennat s’achève en outre pour son titulaire par une grave défaite politique qui permet, pour la première fois depuis 1958, l’alternance. Il n’est dès lors pas surprenant que dans la mémoire collective, les années de présidence de Giscard d’Estaing...

© CNRS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search