Version classiqueVersion mobile

Tétouan

 | 
Jean-Louis Miège
, 
M’hammad Benaboud
, 
Nadia Erzini

La ville au xviiie siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les fortifications

La ville semble être restée sans nouvelle enceinte pour protéger les nouveaux quartiers durant presque tout le xviie siècle. Les murailles existantes datent des dernières années du siècle et du début du xviiie (si l’on excepte quelques bastions du xixe). Une nouvelle kasbah1 fut édifiée sur un affleurement escarpé au-dessus de la ville. Cette forteresse doit être distinguée de l’ancienne kasbah d’al-Mandari2, entourée de constructions postérieures et située au centre de la ville du xviiie siècle. Une vue de la ville, datant de 1721, la montre presque complètement emmuraillée avec la kasbah la dominant déjà construite. Le voyageur anglais John Braithwaite décrit, en 1727, la nouvelle kasbah comme « une ancienne construction de plain pied, comportant deux jardins, le jardin extérieur, flanqué de quatre tours, et celui de l’intérieur joli, élevé et commandant l’ensemble1 ». On peut attribuer le commencement des travaux des fortifications modernes au règne de Moulay Is...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search