Version classiqueVersion mobile

Tétouan

 | 
Jean-Louis Miège
, 
M’hammad Benaboud
, 
Nadia Erzini

La période morisque et la montée en puissance

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’agrandissement et l’importance de la ville doivent beaucoup aux émigrés morisques du début du xviie siècle. A partir du décret d’expulsion de 1609 de nouvelles vagues de réfugiés abondent dans la cité. Ces nouveaux venus sont, en fait, fort différents de leurs prédécesseurs. Ils viennent non seulement d’Andalousie, mais de toutes les régions d’Espagne, spécialement de Castille et d’Aragon. Ces « Morisques », apparemment convertis au christianisme, pratiquaient en secret l’Islam. Les premiers édits de bannissement de 1566-1567 n’en frappaient que certains, dénoncés par des signes plus ou moins apparents de leur vie quotidienne : leur parler, des détails de leurs vêtements, leur fréquentation de hammam, leurs chants et leurs danses. La grande expulsion ordonnée par Philippe III les frappa tous.

Ce furent à nouveau les grands chemins de l’exil. Tétouan attira de nombreux émigrés. Plus ou moins bien accueillis. Comme on leur avait reproché en Espagne d’être restés musulmans, on leur re...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search