Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'énergie à découvert

 | 
Rémy Mosseri
, 
Catherine Jeandel

Huitième partie. Les impacts environnementaux et sanitaires

13. De nouveaux solides poreux hybrides pour la capture du CO2

Christian Serre et Gérard Férey

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour lutter contre le réchauffement climatique, la capture du dioxyde de carbone (CO2) dans des conditions économiquement viables est un enjeu scientifique et technologique majeur. La séquestration du CO2 se décompose en trois parties : capture, transport et stockage. La plus onéreuse est la capture qui consiste à récupérer le CO2 à partir des fumées d’usine. Le CO2 est produit en quantités et pressions variables en présence d’autres gaz ou vapeurs qu’il faut alors séparer afin de le récupérer avec la meilleure pureté possible (95 %) pour ensuite le transporter et le stocker. Actuellement, la séquestration du CO2 est réalisée principalement par réaction chimique avec des bains d’amine, mais ce procédé nécessite l’utilisation d’amines «  corrosives » et une régénération coûteuse sur le plan énergétique ; il reste donc trop onéreux. Par conséquent, il est nécessaire d’envisager des procédés alternatifs pour la capture du CO2.

Les solides microporeux constituent une famille de composés ...

Auteurs

Chimiste, Directeur de Recherche au CNRS, Institut Lavoisier, Versailles.
christian.serre@uvsq.fr

Chimiste, Professeur Émérite, Membre de l’Académie des Sciences, Institut Lavoisier, Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, Versailles.
gferey@me.com

© CNRS Éditions, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540