Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'énergie à découvert

 | 
Rémy Mosseri
, 
Catherine Jeandel

Sixième partie. Entre sources et usages : stockage et vecteurs d'énergie

4. Les piles à combustible

Gérald Pourcelly

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

État de l’art

En 1760, Henry Cavendish identifie les principales caractéristiques de l’hydrogène, mais il faut attendre 1839 pour que l’Anglais Sir William Grove découvre le principe de la pile à combustible (PAC), qui restera un dispositif de laboratoire jusque dans les années 1960. Elle sort de l’oubli quand « General Electric » la reprend pour la développer et en installer deux modules de 1 kW dans les premières capsules spatiales Gemini. C’est le véritable point de départ de l’aventure industrielle de cette nouvelle technologie. Ainsi, dès son premier vol en 1981, la navette spatiale était équipée de trois PAC de type SAMFC (Solid Alkaline Membrane Fuel Cell) de 12 kW lui fournissant l’ensemble de l’énergie électrique. Le retour d’expérience sur cette application spatiale a montré une disponibilité supérieure à 99 % sur une durée cumulée de 100 000 heures de fonctionnement. La PAC s’inscrit aujourd’hui comme une solution efficace dans la politique de mise en œuvre de la réduction...

Auteur

Physico-chimiste, Professeur des Universités, Université de Montpellier 2. Directeur du GdR PACS.
gerald.pourcelly@um2.fr

© CNRS Éditions, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540