Versione classicaVersione mobile

L'énergie à découvert

 | 
Rémy Mosseri
, 
Catherine Jeandel

Sixième partie. Entre sources et usages : stockage et vecteurs d'énergie

2. Apports de la chimie pour de meilleurs accumulateurs

Patrice Simon e Jean-Marie Tarascon

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

La nécessité pour notre société actuelle d’évoluer vers un développement durable et responsable pour la préservation de l’environnement implique de limiter les émanations polluantes et de favoriser l’émergence des énergies dites « propres » ou renouvelables (ENR). La mise au point de générateurs électrochimiques performants pour le stockage de ces énergies revêt donc une importance toute particulière.

Les différentes technologies

De nombreuses technologies d’accumulateurs existent. Après les premières batteries plomb-acide et Ni-Cd (en voie de disparition en raison de la toxicité du Cd), sont apparues dans les années 1970-1980 les technologies nickel-métal hydrure (Ni-MH), lithium-métal polymère (LMP) et enfin la technologie lithium-ion (Li-ion) en 1990. Du fait de leurs performances très nettement supérieures aux autres technologies, les accumulateurs Li-ion se sont très rapidement développés et imposés dans bon nombre d’applications. Ils alimentent ainsi aujourd’hui plus de 90 % de ...

Autori

Chimiste, Sciences des Matériaux, Professeur des Universités, Membre Junior de l’Institut Universitaire de France, CIRIMAT, Université Paul Sabatier, Toulouse.
simon@chimie.ups-tlse.fr

© CNRS Éditions, 2013

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search