Version classiqueVersion mobile

L'énergie à découvert

 | 
Rémy Mosseri
, 
Catherine Jeandel

Cinquième partie. Les énergies renouvelables

3. Hydraulique : les énergies marines

Aurélien Babarit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Largement exploités pour le transport et la nourriture, les océans du globe le sont beaucoup moins en ce qui concerne leur potentiel énergétique. Estimé à environ 30 000 Wh par an par l’Agence internationale de l’Énergie, celui-ci est pourtant tout à fait conséquent, puisqu’il est du même ordre que la consommation d’électricité dans le monde (18 500 TWh en 2009). La principale raison à cette sous-exploitation est principalement liée à l’hostilité du milieu du marin (tempêtes, corrosion) et aux coûts que cela implique pour la réalisation des structures récupératrices.

En fait, les océans ne renferment pas une, mais quatre types d’énergies marines : l’énergie marémotrice et des courants de marée, l’énergie des vagues, l’énergie thermique des mers, et l’énergie des gradients de salinité.

Énergie marémotrice et des courants de marée

L’énergie marémotrice et celle des courants de marée sont certainement les plus connues des énergies marines en France, grâce à la célèbre usine marémotrice su...

Auteur

Ingénieur de Recherche, Laboratoire LHEAA, École Centrale de Nantes, Nantes.
aurelien.babarit@ec-nantes.fr

© CNRS Éditions, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search