Version classiqueVersion mobile

L'énergie à découvert

 | 
Rémy Mosseri
, 
Catherine Jeandel

Avant-propos

Rémy Mosseri et Catherine Jeandel

Texte intégral

1Cet ouvrage fait suite à celui publié en 2011, Le climat à découvert, état de l’art des outils, recherches et connaissances sur le climat. Dès la sortie de celui-ci, traiter la question de l’énergie s’imposait, tant elle est liée à la première, et fondamentale pour toutes les sociétés humaines. La volonté de ce nouvel opus est donc de permettre aux chercheurs, essentiellement du monde académique (universités et organismes de recherche) d’exposer, à un niveau technique abordable, l’état de l’art d’un large domaine d’intérêt sociétal. Il en diffère cependant en ce que la communauté scientifique travaillant sur l’énergie est beaucoup plus diverse et hétérogène que celle qui se fédère autour des questions climatiques. Sur la question de l’énergie, les moyens de la produire sont si divers qu’ils engagent plusieurs communautés très distinctes, voire même concurrentes lorsqu’il s’agit de des orientations et de faire des choix.

2La question climatique conjuguée à la limitation des ressources fossiles place la transition énergétique comme un enjeu sociétal majeur. En effet, ce début de XXIe siècle impose aux sociétés humaines de faire des choix sur les techniques d’usage, de production et de distribution de l’énergie. Ces choix – politiques au sens noble du terme – s’appuieront sur des débats citoyens, à l’instar de celui qui s’engage en France en 2013. Les décisions ne pourront se faire de façon participative et conduire à des solutions acceptables pour le plus grand nombre que si elles sont éclairées. Décider entre divers scénarios devra s’assurer de la plausibilité des filières et des étapes, sur les plans scientifique, technique, industriel comme économique, le tout dans une dynamique qui tienne compte de la situation de l’existant. Le monde de la recherche a donc toute sa place dans ce contexte complexe et dans les débats de société induits ; mais pour être entendu, il doit aussi faire l’effort de présenter ses travaux d’une façon plus largement accessible qu’au cercle académique habituel. C’est l’objet du présent exercice.

3L’énergie couvre un champ pluridisciplinaire très large, entre ressources et usages. Le choix a été fait ici de privilégier les premières (de façon évidemment non exhaustive), en traitant largement des filières fossiles, nucléaires et renouvelables, mais également des problèmes de stockage. Après un premier chapitre introductif présentant le contexte général et un second reprenant quelques principes de base, les trois chapitres qui suivent détaillent les catégories principales de ressources énergétiques : fossiles carbonées, nucléaires et renouvelables. Le chapitre sur les énergies renouvelables est particulièrement fourni en textes, reflet de la multiplicité des sources potentielles et du foisonnement de recherches dans ces domaines. Les deux chapitres suivants traitent de la question du stockage, puis des usages et de l’efficacité énergétique. Sont ensuite abordés les impacts sanitaires et environnementaux associés aux différentes ressources, et enfin, les contenus associés au mix énergétique. Les contraintes économiques et sociales de l’épuisement annoncé des énergies fossiles et de la mise en place d’une transition énergétique sont abordées de manière transversale dans l’ouvrage. Ainsi, un certain nombre de textes traite des comportements humains, du déploiement territorial, de scénarios économiques, etc.

4Il est assez naturel qu’un chercheur, dans la passion qui l’anime, soit aussi dans ce cas le premier supporter de la filière qu’il alimente de ses travaux. Mais comme scientifique, il (elle) doit pouvoir faire la part entre les faits, ses convictions et ses opinions. La ligne éditoriale a été de privilégier les premiers, et nous avons le sentiment que les auteurs, responsables de leur texte, ont su ici jouer le jeu. Le lecteur avisé saura d’ailleurs relativiser les quelques fois où certains auteurs n’ont su tempérer leur enthousiasme…

5Cet ouvrage n’aurait pu exister sans de multiples participations et soutiens. Un comité éditorial efficace pour sélectionner les thèmes à couvrir et les auteurs, un soutien de la direction du CNRS, et de son président qui a accepté de préfacer l’ouvrage ; une mobilisation de l’ensemble des auteurs pour le finaliser en un temps record ; CNRS Éditions qui en a accompagné la réalisation jusqu’à sa parution. Mais encore et surtout, Elsa Godet, qui en a été la cheville ouvrière, compétente, dynamique et enthousiaste, pendant toute l’année de sa réalisation.

Auteurs

Océanographe, Géochimiste, Directrice de Recherche au CNRS, LEGOS, Toulouse.
catherine.jeandel@legos.obs-mip.fr

© CNRS Éditions, 2013

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search