Version classiqueVersion mobile

L'alimentation à découvert

 | 
Catherine Esnouf
, 
Jean Fioramonti
, 
Bruno Laurioux

Septième partie. Alimentation, environnement et territoire

7.5. Terroir et développement des territoires : la perception des consommateurs

Mehdi Moalla et Amédée Mollard

Texte intégral

1Il est possible de réaliser un bilan de différentes recherches interdisciplinaires menées depuis plus de vingt ans sur les liens que l’on peut observer entre les caractéristiques de certains territoires et leur attractivité pour les consommateurs à la fois de produits de terroir* et des services de qualité qui y sont disponibles. Ces liens peuvent constituer, sous certaines conditions, des vecteurs importants de développement territorial.

Une grande variété de territoires différents et une approche interdisciplinaire

2Les recherches ont commencé en 1995 dans plusieurs territoires de Rhône-Alpes : d’abord dans les Baronnies provençales (Drôme), puis la Bresse (Ain), le Mont du Pilat (Loire), le Vivarais (Ardèche), le Vercors (Drôme-Isère), le Chablais et les Bauges (les 2 Savoie). Elles ont été poursuivies ensuite dans le Massif Central (Aubrac) et la Région Aquitaine (Estuaire de la Gironde), élargies aussi à plusieurs territoires de la Tunisie (Zaghouan, Kerkennah) et du Maroc (Chefchaouen), et depuis peu à l’île de la Réunion…

3L’initiative de ce travail a été prise par des économistes. Mais, dans le souci de mieux prendre en compte les dimensions objectives et subjectives de la rencontre entre territoires et produits de terroir, la coopération a tout d’abord été élargie à des écologues, en intégrant les variables géophysiques et environnementales des territoires, puis à des cogniticiens, des gestionnaires et des juristes pour mieux analyser les modes de perception et d’action des consommateurs sur ces territoires. En effet, toutes ces dimensions interagissent et sont nécessaires pour analyser et mieux comprendre les modes de valorisation des produits de terroir et leur contribution effective ou potentielle au développement territorial.

La valorisation conjointe des produits et services et le développement des territoires

4La forte diversité des caractéristiques des territoires sur lesquels les recherches ont été réalisées, et la grande variété des modes de valorisation des produits de terroir observés, montrent la montée croissante de ces formes de consommation spécifiques, compte tenu d’une perception souvent négative de l’économie « générique » dont les moteurs sont la compétitivité, la standardisation et la concurrence afin d’accéder aux marchés mondiaux. Il en résulte que le « spécifique » devient plus attractif au fur et à mesure que le « générique » passe à des échelles plus intensives et plus larges. Cette dialectique engendre un intérêt croissant pour les territoires qui préservent le patrimoine, les traditions, la diversité des espaces naturels et la qualité de leur environnement, avec des « attitudes* » qui structurent l’attractivité de nombreux consommateurs. Pour ces derniers, les attributs de ces territoires délaissés génèrent des produits de terroir de tradition qui leur évoquent parfois « l’image de la grand’mère » perçue et vécue comme signe de qualité et d’authenticité.

5C’est dans ce contexte que l’on a observé la montée progressive d’une offre locale et spécifique de produits de terroirs dont les prix sont très élevés, l’exemple emblématique étant celui de l’huile d’olive de Nyons (AOP*) vendue jusqu’à 24 €/litre alors qu’une huile d’olive de qualité comparable est vendue 5 €/litre sur le marché standard. Ce bon niveau de valorisation peut alors gagner peu à peu d’autres produits du même territoire s’ils apparaissent dotés des mêmes caractéristiques de tradition et d’authenticité qui les relient au terroir. Si les producteurs se coordonnent localement pour socialiser une offre complémentaire de ces produits liés, ils peuvent alors atteindre un niveau élevé de valorisation conjointe pas seulement pour ces produits, mais aussi pour les services touristiques associés et ancrés à proximité comme les gîtes ruraux, les auberges à la ferme ou les activités de pleine nature.

Fig. 1 – Publicité de la région Aquitaine

6Ce n’est évidemment pas toujours le cas, mais l’analyse des territoires concernés montre une occurrence croissante de ces situations qui peuvent générer des rentes différentielles positives (notion de « rente de qualité territoriale ») : on observe alors que les prix de certains produits et services de qualité ancrés territorialement sont durablement supérieurs à ceux d’une offre comparable mais d’origine géographique différente. Cette rente différentielle résulte soit de la qualité intrinsèque des biens et services liés à leur terroir (effet-qualité), soit d’un ancrage spécifique de ces produits qui les identifie à l’attractivité de leur territoire (effet-territoire). C’est dans de tels cas que l’on peut alors parler d’un « modèle du panier de biens et de services » qui peut devenir, sous réserve de réunir plusieurs conditions précises, un moteur du développement de ces territoires.

Bibliographie

Références bibliographiques

• Mollard A., Hirczak M., « Qualité des produits agricoles et qualité de l’environnement : des espaces convergents ? L’exemple de la région Rhône-Alpes », Revue d’économie régionale et urbaine 2004 ; 5 : 845–68.

• Moalla M., Mollard A., « Le rôle des cognitions environnementales dans la valorisation économique des produits et services touristiques », Géographie, Économie, Société 2011 ; 13/2 : 165-88.

• Mollard A., « Qualité et développement territorial : une grille d’analyse théorique à partir de la rente », Économie rurale 2001 ; 263 : 16-34.

• Hirczak M. et al., « Le modèle du panier de biens. Grille d’analyse et observations de terrain », Économie rurale 2008 ; 308 : 55-70.

Table des illustrations

Légende Fig. 1 – Publicité de la région Aquitaine
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/10476/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 743k

Auteurs

Économiste
Académie miltaire
Tunis
Tunisie
mehdi_moalla@yahoo.fr

Économiste
UMR « Économie Appliquée de Grenoble »
INRA-Université Pierre Mendès
France
Grenoble
amedee.mollard@grenoble.inra.fr

© CNRS Éditions, 2015

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search